LESSENSUELS.FR
Le petit lexique
Publié dans

Le libertinage, affranchir sa sexualité

Dans un précédant article traitant du polyamour nous avons eu le plaisir de commencer à mettre un pied dans le monde des relations dites “libres”.

J’avais évoqué avec toi très rapidement le libertinage et en quoi il différait du polyamour. Aujourd’hui nous allons voir, en gros, les fondements de la philosophie Libertine et ce qu’est un peu le Libertinage aujourd’hui.

Pourquoi en gros et pourquoi juste un peu ? Et bien parce que tu n’as pas le temps. On le sait tous les deux. Alors c’est parti pour un voyage express !

libertinage
Cecile (Louisa Krause) et Valmont (Michael T. Weiss) dans “Les Liaisons Dangereuses”, au Boston University Theatre. 2005-2006 Photo: T. Charles Erickson

Le libertinage avant : du cul mais pas que !

Le libertinage naît en Italie vers la fin du XVIème siècle avant d’arriver en France vers le début du XVIIème siècle. Là, il s’installe à la cour royale parmi les aristocrates. Pas tous bien entendus. Principalement chez les jeunes gens de l’époque.

Ce qu’il faut retenir de cette période c’est que, à ce moment-là, la sexualité est presque secondaire dans le Libertinage. C’est surtout un mouvement de pensée contestataire qui s’oppose aux carcans de la morale et de la religion. On souhaite repenser le monde et les nombreuses règles qui régissent les relations aux autres.

Les libertin·es aiment provoquer des scandales et ébranler les mœurs. Ils·elles se revendiquent Libres Penseurs !

C’est réellement dans le XVIIIème siècle que les libertin·es bousculent les modèles relationnels et poussent à l’expérimentation, notamment amoureuse et sexuelle, loin des principes de vertus traditionnels de leur époque.

C’est aussi la période qui voit fleurir des œuvres de littérature libertine dont certaines qui ne cessent de fasciner comme le très célèbre roman épistolaire Les liaisons dangereuses de Choderlos de Laclos. Bien qu’un poil moralisatrice, l’œuvre est brillante et ne se cantonne pas à une bête condamnation du libertinage. Si tu n’es pas très livres sache qu’il a été mainte fois adapté et porté à l’écran. Au milieu de toutes les adaptations, celle de Stephen Frears en 1988 reste ma préférée. Je te glisse ça comme ça au cas où. Mon adaptation préférée parce que, entre autres choses, des costumes merveilleux, des décors de folie et un casting aux petits oignons parmi lesquels Glenn Close, John Malkovich, et surtout Keanu Reeves! ❤️

libertinage
Le libertinage c’est aujourd’hui la satisfaction des sens.

Le libertinage aujourd’hui : sexe et liberté dans les “règles” de l’art

Vers le XIXème le mouvement libertin cède sa place au romantisme. Pour autant il ne disparaît pas totalement mais se transforme. Bien que la Liberté reste son fondement principal, il concerne surtout aujourd’hui une forme de liberté sexuelle.

L’adage veut que notre Liberté s’arrête là où commence celle des autres c’est pourquoi il est utile de souligner que le Libertinage se pratique selon des règles même si cela paraît paradoxal. Le consentement est notamment une notion clé en la matière. Et oui ! Encore lui ! Encore et toujours !!!

Les relations libres ont généralement besoin de cela pour exister de façon sereine. Le libertinage se pratique aussi bien en célibataire qu’en couple et dans tout les cas il faut s’assurer que personne ne soit lésé.

Autres points souvent négligés en matière de communication autour des relations libres, l’hygiène et la nécessité de se protéger et de se faire dépister régulièrement pour éviter de tomber malade et/ou de faire circuler des maladies sexuellement transmissibles. Ouais c’est pas méga glamour mais c’est important d’éviter de finir comme certains personnages libertins du XVIIIème ! #laSyphilisCestNul

Le Libertinage n’est pas affaire d’amour mais de satisfaction hédoniste de la chair. Pour autant, il est essentiel de faire preuve de respect et il n’est pas interdit d’avoir des sentiments. Juste que ce n’est pas vraiment le sujet ou le but.

libertinage
Des possibilités qui ne dépendent que de vos fantasmes et de l’envie de les réaliser.

La diversité des pratiques sexuelles

L’univers libertin se décline en possibilités, en options et il convient de choisir ou découvrir ce qui nous va le mieux si on le souhaite et seulement à cette condition. Comme pour le BDSM quand tout le monde est respecté ces différentes pratiques n’ont rien de condamnable. Bien au contraire.

Laissons les gens faire ce qu’ils veulent de leur intimité.

Attention liste non exhaustive et définition rapide:

L’Exhibitionnisme

L’exhibitionnisme est le fait d’aimer être vu. Quelle que soit la situation (nu·e, en “pleine action”, en lingerie, etc…) l’exhibitionniste jouit de se monter et de l’effet qu’il·elle fait à ou aux autres. Ce besoin peut tout à fait être exprimé dans un cadre safe: un club libertin par exemple.

Le Voyeurisme

C’est davantage le plaisir de regarder. Par exemple, mater un film porno et se sentir excité en regardant des acteurs performer, c’est du voyeurisme. C’est quelque chose de naturel et cela ne devient problématique que si c’est la seule façon d’avoir de l’excitation.

Le Candaulisme

C’est une pratique souvent moquée car associer, dans l’esprit de ses détracteurs, au cocu·e heureux·se. Alors qu’en fait c’est simplement très proche du voyeurisme, avec une subtilité que le·la candauliste aime surtout voir son ou sa partenaire prendre du plaisir avec un ou une autre.

Le Triolisme

C’est le mot tout joli (ou pas) pour parler des plans à trois. Un couple inclut, le temps d’un débat, une tierce personne dans l’équation. Les combinaisons possibles sont juste affaire de goûts.

Le Côte-à-côtisme

C’est quand des personnes font l’amour en couple, à plusieurs couples, sans qu’il n’y ai échange de partenaire ou contacte physique entre eux mais simplement en se tenant les uns à côté des autres satisfaisant leurs envie de voyeurisme et d’exhibitionnisme tout en s’occupant de leur partenaire.

Le Mélangisme

On fait un petit pas de plus et on échange des contacts physiques avec les “voisins” (caresses voir caresses buccales) mais en excluant la pénétration pour la réserver à son ou sa seul·e partenaire.

L’Échangisme

C’est certainement la pratique la plus connue. Elle consiste dans le simple fait d’échanger son ou sa partenaire avec le ou la partenaire d’un autre couple que le sien. Les clubs Libertins ont longtemps été simplement appelé clubs échangistes tant cette pratique semble être la plus connue du grand public.

libertinage
Soyez heureux.

Pratique scandaleuse ou heureuse ?

Aujourd’hui encore le Libertinage scandalise toujours. Comme il concerne surtout la vie sexuelle, il est souvent cantonné à l’intimité et peu iront crier haut et fort qu’il fréquentent des club libertins.

Grâce à internet (sites et réseaux sociaux) il est bien plus simple de trouver une communauté avec laquelle échanger librement sur le sujet, des lieux où se retrouver et/ou trouver des partenaires de jeux.

Pour n’en citer qu’un il y à l’excellent site JOYclub qui promeut des valeurs très positives et dont de nombreux retours attestent du sérieux.

Si tu es intéressé·e par le libertinage et que tu as des questions, si tu trouves que c’est quelque chose de scandalisant et que tu souhaites partager ton avis, ou si tu souhaites juste nous parler de ton expérience sur ce sujet je t’invite à le faire en nous écrivant à cette adresse blog@lessensuels.fr

Merci de ta lecture.
Prends soin de toi.

Francesca
Fondatrice, animatrice et auteure sexo Les Sensuels

Rejoignez la discussion

Rejoignez la discussion

Haut

PANIER 0

RÉCEMMENT CONSULTÉS 0

MON COMPTE
Liste d'envie

Se connecter

Récupération du mot de passe

Mot de passe perdu ? Veuillez saisir votre identifiant ou votre adresse e-mail. Vous recevrez un lien par e-mail pour créer un nouveau mot de passe.

Ajouté à ma liste d'envie ! VOIR MA LISTE D'ENVIE